Un nouvel emplacement pour le complexe de la Cathédrale de Monreale

Palerme – Un joyau de l’histoire et de la beauté, est un recueil de l’influence des normands, byzantine, arabe et bénédictins: est le complexe de Santa Maria la Nova, la Cathédrale de Monreale (sicile au XIIE siècle, le roi Guillaume II de Altavilla dit la Bonne érigé dans une course à la hausse avec la Cathédrale de Palerme.
Le grand bâtiment de culte, ornée de mosaïques valent à eux seuls le voyage, la magnifique Chapelle de Roan avec le Trésor de la Cathédrale, l’abbaye bénédictine, avec réfectoire et le scriptorium, la chambre de San Placido, qui a abrité l’assemblée des moines, le merveilleux cloître médiéval, les deux tours, le Musée Diocésain, qui sera bientôt ouvert au public dans un nouveau design, des terrasses avec des vues spectaculaires sur les vallées environnantes, ensemble, constituent un patrimoine unique de l’art italien, un ensemble intégré et en même temps porteur d’une extraordinaire diversité et de la dispersion contexte historique et culturel.

À partir de demain, le 7 septembre, il sera possible de comprendre pleinement le caractère unitaire grâce à une augmentation sans précédent de la tournée qui va embrasser l’ensemble de ses parties. Un billet simple coûte 12 euros, une application de la dernière génération pour la visite en autonomie totale, des guides audio en quatre langues, et un nouveau guide imprimé, édité par Skira, sont les piliers de l’initiative de la synergie entre la Région de la Sicile, la Soprintendenza, le Diocèse, et CoopCulture.
Parmi les nouveautés de l’itinéraire, les espaces d’exposition des Tours au nord et au sud, à partir d’une restauration qui sera complété dans les prochains jours, et l’occasion d’admirer la précieuse icône de la vierge Odigitria conservée à l’intérieur de la Cathédrale, qui est aussi un frais de restauration. Court terme, cependant, les emplois dans la somptueuse Chapelle du Crucifix, un trésor de baroque marbres voulait à la fin du XVIIE siècle par l’archevêque Jean de Rouen.

Mais le chemin construit pas manqué de jeter une lumière nouvelle sur le jardin de la cour, l’hortus conclusus qu’il avait de se souvenir du Paradis, et ses chapiteaux, l’amende, dans laquelle les travailleurs de la lombardie et de la provence a donné naissance à un plan figuratif d’une rare originalité de style. Pour ne pas mentionner la cathédrale (Duomo), dominé par la splendeur de style byzantin, le Christ Pantocrator, dont les mosaïques recouvrent une surface de 6340 mètres carrés: un trésor dans lequel il se réunit le savoir-faire des maîtres-artisans de l’arabe sicilien, byzantine, et probablement vénitien, tandis que dans l’architecture de l’église se réunissent le modèle islamique et celui de norman.

À l’occasion de l’inauguration de l’avenir sera possible de profiter gratuitement de la tour, comme un spectacle fera revivre le rêve de Guillaume II, et d’une impressionnante videomapping, organisée par l’Impair de l’Agence sera d’animer la façade de la Cathédrale: la lumière et les couleurs contemporaines pour raconter l’histoire du roi normand et le travail qui conserve encore les restes mortels.

Laisser un commentaire